BRUN LANGUAGE SCHOOL

"Il y a 50 ans le Redoutable, premier sous-marin nucléaire français, était lancé【フランスの原子力潜水艦ル・ルドゥタブル】


Le 29 mars 1967, à Cherbourg, le général de Gaulle déclare face au Redoutable: «Cette journée est capitale, pour notre défense nationale et pour notre indépendance».

Une force dissuasive pour la France. Le 29 mars 1967 à l'arsenal de Cherbourg, la Marine nationale, profitant de la grande marée de printemps, procède au lancement du tout premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE), le Redoutable. Ce bâtiment, qui n'est pas encore terminé, est déjà une fierté. Il est le résultat d'un effort industriel et technologique considérable, entrepris depuis plusieurs années.

Une flotte de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins pour la France

C'est pourquoi le président de la République, Charles de Gaulle, fait le déplacement accompagné de deux ministres: celui des Armées, Pierre Messmer et celui de la Recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales, Alain Peyrefitte. En effet cette mise à l'eau est un évènement de premier plan, une étape décisive dans l'élaboration «d'une force de frappe». Comme le précise ce jour-là le ministre des Armées dans son allocution: «Aux côtés de forces de surface et d'une aéronautique navale progressivement modernisées, se développera une flotte de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, qui conférera à la marine une valeur stratégique nouvelle et sera pour la France un des meilleurs gages de sa sécurité, de son indépendance et de la paix». Ainsi l'objectif est de faire peser sur l'adversaire une constante menace dissuasive mais également de libérer le pays de la tutelle de l'Otan.

e général de Gaulle ne verra jamais de son vivant le submersible en service actif, sa première patrouille opérationnelle datant de janvier 1972. Après 51 missions et 1.270.000kms parcourus, le Redoutable est mis à la retraite en 1991. Délesté de son armement, il est de nos jours accessible au public à la Cité de la Mer de Cherbourg, où il se visite.

D'où vient le nom des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE)?

La désignation des SNLE rappellent des noms de bâtiments en service à l'époque de Louis XIV. Ces appellations faisaient référence à des traits de caractères attribués au monarque. Ainsi, le second sous-marin nucléaire lancé en 1969, nommé le Terrible, évoque un vaisseau de 68 canons sous le Roi-Soleil.

Aujourd'hui, c'est le Ministre de la Défense qui choisit les noms sur propositions du cabinet du Chef d'état-major de la Marine, en liaison avec le Service historique de la Marine.

(Ervan)


Lexique 単語集

dissuasive 抑止効果のある

profitant ~を活用する

évoque を思い起こす